Marche du 02 avril Autour de la Beuvronne et du ru de la Maquerelle

Publié le 23 Mars 2017

Marche du 02 avril 2017

Marche à la Demi-journée

 

Cette marche se déroule dans la plaine de la Goêle, essentiellement à découvert à travers de vastes étendues cultivées.

Elle passe par trois villages :

Juilly, Vinantes et Nantouillet,

Permettant ainsi d’en découvrir quelques éléments patrimoniaux intéressants.

 

INFO SUR LE RENDEZ-VOUS

 

Le rendez-vous se fera

Sur le parking de l'espace Jacobsen à COURTRY

À 8 h 45

Les personnes non véhiculées pourront profiter du covoiturage et régler leur course à leur chauffeur

La somme de 2.00 €

 

Pour ceux qui préfèrent se rendre sur place

Rendez-vous À 9h00 environ

Sur les abords de l’église dans la rue Saint Louis du village de Juilly.

 

 

Départ 9H00

 

3H30 de marche pour 11.500 kms.

Prévoyez de rentrer pour 13h00

 

Difficulté: facile

 

Au plaisir de vous retrouver dimanche en pleine forme!

Bonne semaine!

 

Itinéraire Routier

 

Juilly, un peu d'histoire

Entre tous les collèges de l’Oratoire, celui de Juilly a toujours été le plus remarquable. « Cette célèbre école de science, de patriotisme et de vertu » a sans conteste joué un rôle dans l’histoire de l’éducation publique en France, exerçant une influence certaine dans son évolution.
En lui octroyant, en avril 1638, le titre d’Académie royale, qui était accordé alors aux sociétés savantes qui avaient pour but d’encourager le travail intellectuel, Louis XIII lui conférait des droits plus honorifiques que réels, tels que celui de joindre les armes de la France à celle de l’Oratoire, faisant naître une nouvelle devise :
« Je m’élève et je fleuris sans cesse ».
Ses élèves se recrutaient principalement dans les plus grandes familles du pays et ses maîtres étaient les plus brillants de l’institution.
Sa méthode d’enseignement et son système de discipline qui évoluèrent sous ses différents directeurs, sont à l’origine de son succès. Persuadé que la culture intellectuelle des enfants exige, pour devenir féconde, un exercice simple et naturel de leurs facultés naissantes, le père de Condren fit du français la base de l’étude du latin et du grec, composant lui-même une nouvelle méthode pour apprendre avec facilité les principes de la langue latine.
Il assura le premier rang à la langue française dans le résultat des études, ne rendant le latin obligatoire qu’à partir de la quatrième. Il donna à l’enseignement de l’histoire
« cette lumière des temps et de la vie »,
la place que méritait un des éléments essentiels de la culture de l’esprit et dota la bibliothèque de nombreux ouvrages sur le sujet. Les sciences exactes et la philosophie...


Rédigé par courtry randonnées

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article