Marche du 11 décembre 2016 Saint-Germain-sur-Morin

Publié le 5 Décembre 2016


Je vous informe que la municipalité

de Courtry a décidé de FERMER

 le PARKING de L'ESPACE JACOBSEN  

les DIMANCHES MATINS.  
 
 
 
Les rendez-vous se feront dorénavant
directement sur place au départ des marches
 

MARCHE A LA 1/2 JOURNEE

Saint-Germain-sur-Morin

 

Nous vous invitons à venir faire une jolie marche autour de

 Saint-Germain-sur-Morin

 le Rendez-vous sera sur place rue de la gare

 

Le Départ

se fera de la gare de Couilly Saint Germain sur Morin.

à 9h15 / 9h20

 

 

 

Pour les GPS tapez la gare de Couilly Saint Germain sur Morin

ou  6 rue du marché

Nous garerons les voitures sur le parking de la gare

Difficulté: Moyenne

Terrain relativement propre avec une belle montée au départ.

La météo sera humide mais relativement clémente

Au plaisir de vous retrouver dimanche en pleine forme!

 

bonne semaine!

jackie

Saint Germain sur Morin ...Un peu d'histoire

Le pays Créçois

Nous ne connaissons pas le nom primitif de Saint-Germain-sur-Morin.

C’est vers 1134 qu’on trouve dans des textes conservés aux Archives Nationales le nom de Saint-Germain (Parochia Sancti Germani quæ Colliacus dicitur).

L’origine de ce nom vient de la possession des terres de notre territoire par les Bénédictins de l’Abbaye Saint-Germain-des-Prés de Paris (dont la commune a repris les armoiries).

Nous faisions alors partie du Comté de Champagne et de Brie, et c’est seulement en 1361, sous Jean Le Bon, que notre région est rattachée à la couronne de France.


Mais depuis quand les hommes occupent-ils la région ?


Des temps préhistoriques, on a retrouvé sur le territoire de la commune quelques silex taillés et polis qui dateraient peut-être de 5.000 ans avant JC. Ils viennent peut-être d’une minière repérée récemment.


De l’occupation romaine nous n’avons trouvé aucun texte, mais un site archéologique non exploré à Montguillon (hameau de Saint-Germain) est noté d’après une prospection aérienne.


Dès le XIIe siècle, deux moulins à eau sont en service sur le Grand Morin. On peut encore les voir aujourd’hui : le Moulin Vieux (rue des Prés), et le Moulin Neuf (rue du canal).

Le Moulin de Misère (actuellement à l’abandon) a été construit à la Révolution, c’était une très importante tannerie.


Saint-Germain-les-Couilly a souvent été envahie ou occupée et son pont a vu passer les troupes qui sillonnaient l’est de l’Île-de-France : Jeanne d’Arc en 1429, les Anglais en 1432, Napoléon Ier en 1814, les Russes, Bavarois, Autrichiens, Prussiens en 1814-15, les Allemands en 1870 et 1940, ...


A la Révolution française, les biens de l’abbaye, la ferme des Religieux, le Moulin Neuf, le Moulin Vieux et le presbytère, sont vendus comme Biens Nationaux.
En 1915, notre commune prend officiellement son nom actuel : Saint-Germain-sur-Morin


Il n’y a pas de vestiges spectaculaires du passé
L’église actuelle est très ancienne mais elle a été reconstruite au XIVe siècle et souvent restaurée. Son magnifique clocher à huit pans, par exemple, a été remplacé par un toit à quatre pans en 1932.
Elle contient des objets du culte qui sont classés, en particulier :

  • Des fonts baptismaux, en pierre, du XIIIe siècle (peut-être plus anciens),
  • Une Vierge à l’enfant en pierre peinte du XVe siècle,
  • Une épitaphe funéraire du XVIIe siècle,
  • Une statuette de St Sébastien en bois du XVIIe siècle.



Le château des Briets, qui existait déjà au XVe siècle a disparu sous la Restauration (Il en reste l’ancienne voie d’accès, aujourd’hui avenue Jean-Jaurès)
Mais sur la place de la Mairie on peut voir l’hôtel de Giresme (appelé à tort l’Abbaye) où a habité en 1794 Madame de Chantereine qui deviendra « dame de compagnie de la fille de Louis Capet » et la ferme des religieux de Saint-Germain-des-Prés (appelée à tort le Prieuré).


La construction de la ligne de chemin de fer inaugurée en 1902 va modifier la vie dans le village. Le fonctionnement des moulins va s’arrêter définitivement (le dernier vers 1927) et l’activité du Port va cesser vers 1960. L’électrification de la ligne date de 1980.


Le monument aux Morts adossé à l’église date de 1921. Il est l’oeuvre du sculpteur et statuaire François Cogné (l’auteur entre autres de la statue de Clemenceau à Paris) qui a vécu au Moulin Vieux de 1911 à 1929.

 

Rédigé par courtry randonnées

Publié dans #Marche

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

violain elisabeth 09/12/2016 22:26

bonsoir Jackie, merci pour ton mail.Est ce que tu coordonne le co voiturage? je peux emmener 3 personnes en leur donnant rendez vous devant l'espace jacobsen par exemple, à 8h15